You are currently viewing Hyundai et Kia révolutionnent l’autonomie des véhicules électriques avec l’AAS

Hyundai et Kia révolutionnent l’autonomie des véhicules électriques avec l’AAS

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Automobile
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Dans l'univers électrisé et dynamique de l'automobile, où l'innovation et la performance sont les maîtres mots, Hyundai et Kia posent de nouveaux jalons avec une avancée technologique prometteuse. Baptisée Active Air Skirt (AAS), cette technologie aspire à redéfinir les contours de l'aérodynamisme, tout en pavant la voie vers une autonomie accrue pour les véhicules électriques. Mais qu'est-ce que l'AAS, et pourrions-nous bientôt le voir intégré de manière standard dans les nouveaux modèles électriques ?

Hyundai et Kia présentent la technologie Active Air Skirt

Hyundai et Kia, deux géants de l'industrie automobile sud-coréenne, n'ont de cesse de poursuivre l'excellence à travers des innovations disruptives. L'AAS est leur dernier cri en matière de réduction de la résistance aérodynamique. Ce dispositif intelligent, situé entre le pare-chocs avant et les roues, intervient comme un régulateur des turbulences aérodynamiques engendrées autour des pneumatiques, tout en apportant une stabilité remarquable au véhicule.

La vitesse est un facteur déterminant pour le fonctionnement de l'AAS : il entre en action dès que le véhicule dépasse les 80 km/h, moment où la résistance aérodynamique supplante la résistance au roulement. Inversement, le système se désactive lorsque la vitesse repasse en dessous de 70 km/h. Ce flux d'air maîtrisé promet non seulement une meilleure autonomie, mais aussi une expérience de conduite plus sûre.

Lisez aussi  Theo Pourchaire et l'Aube d'une Ère en Formule 1 : Brillant en F2, Quand Franchira-t-il la Dernière Marche ?

De quoi grappiller quelques kilomètres

L'amélioration en matière d'autonomie peut sembler modeste au premier abord, mais elle est loin d'être négligeable. Par exemple, sur le Genesis GV60, l'emploi de l'AAS se traduit par un gain d'environ 6 km d'autonomie. Hyundai et Kia sont confiants : le coefficient de traînée réduit de 0,008 (soit une amélioration de 2,8 %) peut faire une différence significative, surtout sur des véhicules plus imposants comme les SUV, où les défis aérodynamiques sont plus ardus.

Les deux constructeurs ne se contentent pas de l'AAS pour repousser les limites de l'autonomie ; ils explorent également d'autres technologies telles que des volets d'air actifs et des réducteurs d'écart de roue, contribuant ainsi à l'optimisation globale de leurs véhicules.

L’impact de l’Active Air Skirt sur l’industrie automobile

Avec l'AAS, Hyundai et Kia ne font pas qu'innover, ils forgent également une nouvelle direction pour le secteur automobile électrique. Les véhicules électriques font face à des défis inhérents à leur conception, et l'aérodynamisme joue un rôle crucial dans la quête d'autonomie. À mesure que les vitesses moyennes augmentent et que les consommateurs exigent plus de kilomètres par charge, des solutions comme l'AAS pourraient bien devenir des composants essentiels des futures générations de véhicules électriques.

Les concurrents ne sont pas en reste

Alors que Hyundai et Kia avancent leurs pions avec l'AAS, il convient de rappeler que le marché de l'électrique est en constante effervescence. Des modèles comme la Renault 5 électrique, la Tesla Model Y, la MG4, la Citroën C3 électrique, la Renault Megane électrique, le KIA EV6 et le projet Skoda Voltavia continuent d'élargir l'éventail des choix disponibles pour les consommateurs.

Lisez aussi  Comment diagnostiquer et réparer les problèmes liés aux bougies pour voiture

Serons-nous bientôt tous à bord de véhicules équipés de l’AAS ?

La question reste ouverte, mais l'avenir semble prometteur pour l'AAS. Les brevets déposés en Corée du Sud et aux États-Unis, ainsi que la perspective d'une production en masse après la phase de tests, indiquent clairement les ambitions des deux constructeurs de rendre cette technologie accessible à un large public.

"Fin de la route" pour les anciennes limites d'autonomie ?

Hyundai et Kia pourraient bien avoir ouvert la voie à une nouvelle ère de la mobilité électrique. L'AAS nous invite à repenser la manière dont nous concevons l'énergie et le mouvement. Cette avancée, même si elle semble modeste aujourd'hui, est une preuve tangible de l'évolution incessante et de l'ingéniosité qui alimentent l'industrie automobile. La technologie Active Air Skirt pourrait ne pas se limiter à améliorer l'autonomie, mais également définir un nouveau standard pour la stabilité et l'efficacité des véhicules électriques de demain.

Alors, chers lecteurs, que pensez-vous de cette innovation ? Êtes-vous prêts à voir les voitures électriques aller plus loin, portées par des jupes d'air actives?

FAQ


Qu’est-ce que la technologie Active Air Skirt (AAS) développée par Hyundai et Kia ?

La technologie Active Air Skirt (AAS) est une innovation conçue par Hyundai et Kia pour améliorer l'aérodynamisme des véhicules électriques. Située entre le pare-chocs avant et les roues, cette technologie vise à contrôler les turbulences autour des roues et à stabiliser le véhicule, en particulier à grande vitesse. Elle est conçue pour se déployer automatiquement au-dessus de 80 km/h et se rétracter en dessous de 70 km/h, afin de réduire le coefficient de traînée et ainsi augmenter l'autonomie des véhicules électriques.

Lisez aussi  Tesla Owners Day 2024 chez Michelin : rendez-vous à ne pas manquer

Comment l’AAS influence-t-elle l’autonomie des véhicules électriques ?

L'AAS a pour effet de réduire le coefficient de traînée des véhicules électriques de 0,008, soit une amélioration de 2,8 %. Cela se traduit par une augmentation de l'autonomie des véhicules qui en sont équipés, comme l'a démontré son installation sur le Genesis GV60 qui a vu son autonomie s'améliorer d'environ 6 km. Bien que cette amélioration puisse paraître modeste, elle est significative dans le contexte de l'efficacité énergétique et de la performance globale des véhicules électriques.

Quand peut-on espérer voir la technologie AAS sur des véhicules de série ?

Actuellement, l'AAS est en phase de développement et des brevets ont été déposés en Corée du Sud et aux États-Unis. Une fois les tests et validations terminés, il est envisagé que cette technologie puisse être produite en masse et potentiellement déployée sur divers modèles de série. Toutefois, aucun calendrier précis n'a été communiqué concernant sa disponibilité sur le marché.

Sur quels types de véhicules l’AAS serait-elle le plus bénéfique ?

Hyundai et Kia estiment que l'AAS pourrait être particulièrement avantageuse sur des véhicules de plus grande taille, comme les SUV, où l'amélioration des performances aérodynamiques est généralement plus difficile à obtenir avec les méthodes conventionnelles. La technologie pourrait donc avoir un impact plus marqué sur ces types de véhicules, contribuant à une meilleure efficacité et à une autonomie accrue.

Hyundai et Kia explorent-ils d’autres technologies pour améliorer l’autonomie des véhicules électriques ?

Oui, en plus de l'AAS, Hyundai et Kia mettent en œuvre d'autres innovations pour améliorer l'autonomie de leurs véhicules électriques. Ces technologies incluent des volets d'air actifs, des rideaux d'air de roue, des réducteurs d'écart de roue et des trappes de séparation, qui contribuent tous à optimiser l'aérodynamisme des véhicules et à réduire la consommation d'énergie.

Jean-Paul

Bonjour, je m'appelle Jean-Paul et j'ai 39 ans. Je suis passionné d'automobile depuis mon enfance. Sur ce site, je partagerai avec vous ma passion et mon expertise dans ce domaine. Bienvenue dans mon univers automobile !

Laisser un commentaire