You are currently viewing L’association ’40 millions d’automobilistes’ s’Ă©lève contre les radars urbains

L’association ’40 millions d’automobilistes’ s’Ă©lève contre les radars urbains

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Automobile
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Dans un contexte où la circulation urbaine est de plus en plus réglementée, l'annonce de l'activation de radars urbains dans plusieurs villes françaises a fait grincer des dents. C’est dans ce cadre contestataire que l'association "40 millions d'automobilistes" monte au créneau pour dénoncer ce qu’elle considère comme une mesure excessive, susceptible de toucher le citoyen lambda. Mais que reproche exactement l'association à ces dispositifs de contrôle ? Plongeons dans le cœur du débat.

Les radars urbains, une mesure controversée

Depuis quelques années, la sécurité routière urbaine est au cœur des préoccupations des autorités, qui cherchent à réduire la sinistralité par tous les moyens. L'installation de radars urbains s'inscrit dans cette démarche, et leur déploiement est désormais une réalité dans des villes comme Belfort et Montbéliard, où leur mise en service officielle est prévue pour le 29 janvier 2024.

Ces dispositifs sont des équipements de terrain urbain (ETU), capable de détecter les excès de vitesse mais aussi les franchissements de feux rouges. Ils ne sont pas nouveaux sur le paysage routier français, ayant été testés depuis 2021, mais leur passage en mode opérationnel a relancé le débat sur leur pertinence et leur impact sur les conducteurs.

"40 millions d'automobilistes" monte au front

Pour l'association "40 millions d'automobilistes", ces radars ne sont rien d'autre qu'un outil de verbalisation abusif. Selon cette association de défense des intérêts des automobilistes, le risque est de voir des conducteurs respectueux des règles, mais simplement distraits ou mal informés, être lourdement sanctionnés pour des dépassements de vitesse mineurs.

Lisez aussi  BMW i5 dĂ©voilĂ©e : les secrets chocs de sa puissance Ă©lectrique !

En effet, avec la généralisation des zones limitées à 30 km/h en milieu urbain, un excès de vitesse modeste peut aboutir à une amende forfaitaire de 135 euros, un montant jugé disproportionné pour des dépassements de moins de 20 km/h au-dessus de la limite autorisée.

La stratégie de l'association pour lutter contre ce qu'elle qualifie de "sécurité rentière" est de relancer sa pétition intitulée "Plus un radar de plus", afin de mobiliser les conducteurs contre l'installation de ces radars.

Inquiétudes autour de la signalisation et des sanctions

L'un des points qui inquiète "40 millions d'automobilistes" est le calibrage des radars dans des zones où la limitation de vitesse a été réduite après leur installation. Des appareils configurés pour une circulation à 50 km/h peuvent, après recalibration, flasher des véhicules roulant à seulement 35 km/h dans des zones limitées désormais à 30 km/h.

De plus, l'association souligne que la taille des radars et des panneaux préventifs serait réduite afin de, selon elle, « piéger » les automobilistes.

L’avenir des radars urbains et l’appel Ă  la mobilisation

Au-delà de l'amende, il y a une crainte de voir ces radars étendre leurs capacités de contrôle à d'autres infractions, telles que la circulation sur les voies réservées ou le respect des sas vélo.

Dans ce contexte, "40 millions d'automobilistes" appelle à une prise de conscience collective et à la mobilisation pour empêcher ce qu'elle considère comme une dérive sanctionnatoire qui pourrait affecter le quotidien des conducteurs en ville.

Conclusion : un enjeu de taille pour les automobilistes urbains

La mise en service des radars urbains soulève de nombreuses questions et inquiétudes quant à l'équité et à la proportionnalité des sanctions. Les revendications de l'association "40 millions d'automobilistes" mettent en lumière les préoccupations des conducteurs face à cette nouvelle forme de régulation de la vitesse en milieu urbain. Elle rappelle l'importance d'un dialogue ouvert entre autorités et citoyens pour garantir une sécurité routière juste, efficace et acceptée par tous.

Lisez aussi  Le Cybertruck de Tesla arrive ! Prix & specs rĂ©vĂ©lĂ©s (date inside)

Le feu rouge pour les radars urbains ? Seul l'avenir nous dira si les appels à la mobilisation porteront leurs fruits ou si le paysage urbain sera définitivement marqué par ces nouveaux gardiens électroniques de la vitesse.


https://www.youtube.com/watch?v=-YrIERaHOi0

Jean-Paul

Bonjour, je m'appelle Jean-Paul et j'ai 39 ans. Je suis passionné d'automobile depuis mon enfance. Sur ce site, je partagerai avec vous ma passion et mon expertise dans ce domaine. Bienvenue dans mon univers automobile !

Laisser un commentaire