Renaissance des voitures anciennes au salon de Genève

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Automobile
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Le Salon de Genève 2024 bat son plein, et s'il est vrai que les projecteurs se braquent habituellement sur les modèles flambant neufs et les technologies futuristes, cette année, c'est un tout autre spectacle qui vole la vedette. L'attention est captée par un étage où le temps semble s'être arrêté, un espace où l'automobile rend hommage à sa richesse historique. Laissez-vous guider dans un voyage à travers le temps, où les gloires d'antan retrouvent leur superbe le temps d'une exposition exceptionnelle.

Une exposition royale

Au cœur de cette célébration, deux majestueuses Bugatti Royale attirent les regards. Ces pièces de collection ne sont pas de simples véhicules, mais des œuvres d'art roulantes. Il s'agit de modèles basés sur le châssis 41.111, l'un ayant été originellement carrossé en tant que Roadster Esders, une création de Jean Bugatti, et qui plus tard, en 1939, fut transformé en Coupé de Ville Binder. Ce dernier reste aujourd'hui la propriété de la marque Bugatti elle-même. Intrigant, n'est-ce pas ? La réplique du Roadster Esders réalisée par les frères Schlumpf et carrossée par Lecoq dans les années 60 complète ce duo d'exception.

Quatre zones pour quatre périodes

L'exposition, répartie en quatre zones distinctes, offre un panorama des périodes marquantes de l'histoire automobile. En tout, ce sont 40 véhicules qui se donnent à voir, chacun avec sa propre histoire et son lien singulier avec Genève. Parmi eux, la moitié ont été révélés pour la première fois lors d'éditions précédentes du salon, rendant hommage au centenaire de cet événement prestigieux.

Lisez aussi  Quels sont les différents types de coffres de toit

Les avant-guerre

La rétrospective s'ouvre sur la Ford T de 1908, posant les premiers jalons de l'aventure automobile. La Pic-Pic M IV de 1914 établit quant à elle un lien direct avec Genève, puisque c'est dans cette ville qu'elle fut conçue. Des modèles de course d'époque comme la Bentley Tourer 4 1/2 Litres de 1927, la Bugatti 35 modifiée en 51 en 1931, et la MG MK3 de 1933, témoignent de l'âge d'or du sport automobile. La Maybach Zeppelin DS 8 de 1934, avec son V12 de 8 litres capable de propulser ses 3 tonnes à 160 km/h, incarne le luxe de l'époque, tandis que l'Avion Voisin C25 Aérodyne, avec son toit ouvrant hydraulique, rappelle le Concours d'Élégance Suisse de Coppet en 2017.

Les années 50 : les populaires à l’honneur

Les années 50 sont synonymes de démocratisation automobile. La Messerschmidt, la BMW Isetta, la Mini et la Fiat 500 illustrent ce mouvement vers des véhicules compacts et accessibles. La 2CV française et la Coccinelle allemande y ajoutent leur empreinte, tout comme la Peugeot 203 Commerciale, qui a relié le Cap à Paris en 1950 et qui fut exposée au Salon de Genève en 1951.

Les années 60 ont l’accent sportif

Alors que la Porsche 356 de 1964 ouvre le bal, rappelant la première participation de Porsche au salon en 1949, la Jaguar XK 120 FHC de 1954 et la Mercedes 300 SL Coupé de 1954 font également leur apparition. La Jaguar Type E de 1961 et l'Aston Martin DB4 Vantage, autrefois propriété de Georges Filipinetti, emblématique concessionnaire suisse, illustrent la passion sportive des sixties. La Facel Vega Facel II, bien que non révélée à Genève, reste un modèle spectaculaire de cette période.

Lisez aussi  Fiat 600 révélée : les dessous surprenants d'une légende de l'auto

Conclusion : un hommage vibrant à l’héritage automobile

En pénétrant dans ce sanctuaire des quatre roues que propose le Salon de Genève 2024, vous avez eu l'occasion unique de redécouvrir ces icônes de l'automobile qui ont façonné non seulement l'industrie, mais aussi la culture et le patrimoine mondial. C'est un hommage vibrant rendu à l'ingéniosité, au design et à la passion qui ont conduit ces machines d'antan à devenir des légendes.

Dans cet espace où le passé et le présent se rencontrent, chaque voiture raconte une histoire, chaque carrosserie reflète un chapitre de notre histoire commune. Ces reliques d'un autre temps nous rappellent d'où nous venons et, peut-être, nous donnent un aperçu des leçons que nous pouvons tirer pour forger l'avenir de la mobilité.

Alors que le salon fermera bientôt ses portes, les souvenirs de ces joyaux d'ingénierie continueront de briller dans la mémoire des passionnés. Pour peu, on espérerait que cette renaissance des voitures anciennes devienne une tradition, pour que chaque année, Genève soit le théâtre d'un voyage temporel qui enchante les amateurs d'automobile du monde entier.


https://www.youtube.com/watch?v=TidmEBC3kJk

Jean-Paul

Bonjour, je m'appelle Jean-Paul et j'ai 39 ans. Je suis passionné d'automobile depuis mon enfance. Sur ce site, je partagerai avec vous ma passion et mon expertise dans ce domaine. Bienvenue dans mon univers automobile !

Laisser un commentaire